C’était attendu, la présentation du Programme stratégique Transversal (PST) allait être le clou du Conseil communal de ce jeudi.

Un épais document de 290 pages reprenant 227 projets pour le futur de Bertrix. (le document est téléchargeable ci-dessous)

Au fil des pages, chacun pouvait (re)découvrir la vision du bourgmestre et de son collège pour notre commune.

Le lundi 23 septembre, Charles Michel affirmait à l’ONU que le changement climatique est “le défi du siècle”. Nous sommes rarement d’accord avec les déclarations de notre futur ex-premier ministre, mais sur le coup, on ne peut qu’abonder dans son sens.

Malheureusement, après lecture du PST, le constat est amer : la Commune de Bertrix passe bien à côté de ce défi. A part quelques mesurettes, on ne peut que constater que le Collège n’a pas une vision claire de ce que représente le défi climatique, et ce que cela pourrait représenter concrètement dans ce plan transversal.

On retrouve bien un objectif stratégique qui nous parle d’une commune respectueuse de l’environnement. C’est la moindre des choses. Mais on ne voit pas une volonté radicale de changer les choses.

Hors, c’est bien d’un changement radical que notre société a besoin.

Ainsi, en ce qui concerne la biodiversité, quatre mesurettes sont proposées :

  • poursuivre le projet « commune Maya » (ndlr : en 2013, le Collège avouait ne pas pouvoir remplir ses engagements en la matière),
  • créer la réserve naturelle « Vallée d’Aise et Suchamps »,
  • poursuivre le concours « façades fleuries » (re-ndlr : s’il y a bien un truc opposé à la biodiversité, c’est bien ce type de concours ou chacun plante des géraniums abondamment arrosés d’engrais divers),
  • participer à la semaine de l’arbre.

Tout cela nous semble bien maigre.

En matière d’énergies renouvelables, le Collège maintient les primes communales (5.134€ en 2018). Quelle ambition !

La mobilité douce se traduit par quatre projets non budgétisés. De bonnes intentions, mais bien en-deçà de ce que l’on pourrait attendre d’une commune qui se dit préoccupée par le réchauffement climatique. Quels objectifs opérationnels ? Quels aménagements ? Combien de km de pistes cyclables ? Quelles propositions pour les piétons, les PMR ?

Pour conclure la présentation du maïeur, le conseiller DC fait appel à la collaboration de tous les mandataires autour de la table pour mener à bien ce projet ambitieux… Une sorte d’union de tous pour le bien de la Commune.

Dans la foulée, le maïeur dérape et affirme que ce n’est pas avec les propositions formulées par l’opposition que Bertrix avancera. Ca en dit long sur l’estime qu’il a pour le travail de la minorité… Ecolo, depuis 19 ans dans l’opposition, a déposé des centaines de points, d’une manière constructive, des points concrets, et d’un revers de main tout est balayé. On apprécie donc l’affirmation mayorale.

Et comme pour bien nous démontrer sa haute estime pour les propositions de la minorité, c’est unanimement que la majorité s’abstient sur le point déposé par André Chanteux demandant un effort particulier pour la sécurisation des voiries et le marquage au sol des routes principales afin de signaler la présence possible de cyclistes.


14-Bertrix PST Final

Share This