Un instant, j’ai cru avoir mal entendu. Un instant seulement.

Lors du conseil de ce jeudi, j’interpellais le Collège, l’invitant à placer des panneaux de signalisation aux endroits jugés dangereux de notre commune. Ces dernières années, quatre personnes ont perdu la vie dans des accidents mortels sur la route reliant Auby à Bertrix. Des jeunes de nos villages, des adultes en devenir. Quatre vies fauchées sans crier gare.

En réponse à ma demande, j’ai eu droit à une volée d’arguments aussi léger qu’imbéciles de la part du maïeur.

Tout d’abord, la dérision : en réponse à ta question Jean-Pierre, j’ai introduit une demande de subsides pour éclairer la route d’Auby à Bertrix… Affligeant !

Puis vinrent les non-arguments : rien ne dit que les panneaux auraient permis d’éviter les accidents, si on place des panneaux, ils disparaîtront lors des travaux de déboisement, aucun accident ne s’est déroulé dans un tournant…. Autant de mensonges, de dénis de la réalité, d’idioties, de contre-vérités et au final d’insultes aux victimes de la route et de leurs familles. Désespérant !

Ainsi donc, les spécialistes de la sécurité routière peuvent se rhabiller : circulez, y’a rien à voir. Les panneaux, ça ne sert à rien ! Ailleurs oui, mais pas à Bertrix.

Le surréalisme, il n’est pas belge, il est bertrigeois.

Share This